2011年5月10日

International - Syrie - assiégée par l'armée, Deraa enterre ses morts

Berceau de la contestation contre le régime de Damas, la ville est assiégée par l'armée et manque d'eau, de vivres et de médicaments. Samedi, les opposants à Bachar el-Assad y ont enterré les morts des manifestations de la veille.


L'armée syrienne accro?t sa pression sur Deraa. Berceau de la contestation contre le régime de Bachar el-Assad, cette ville de 120.000 habitants située à une centaine de kilomètres au sud de Damas a été samedi le théatre de nouveaux combats. Appuyés par des blindés et des hélicoptères, des militaires syriens ont repris le contr?le de la mosquée Omari. Au moins six personnes, dont l'imam, seraient mortes lors de ces violences menées à coups de tirs d'obus et de mitrailleuse, ont raconté des témoins.
Bouclée par les forces de Damas, qui filtrent depuis lundi toutes les entrées et les sorties de la ville, Deraa commence à manquer de l'essentiel. ?La ville est assiégée, il n'y a pas d'eau, ni de nourriture et les médicaments manquent?, a raconté un habitant à l'AFP. Des tireurs embusqués postés sur les toits viseraient toute personne se hasardant dans les rues. Deraa ?est une zone militaire et la situation y est tragique mais notre moral est haut?, a déclaré Abdallah Abazid, militant des droits de l'homme de la ville.

Une ?Semaine de la levée du siège?

Malgré la répression des protestations, les militants ont promis de nouvelles manifestations à partir de dimanche avec comme slogan ?Semaine de la levée du siège? dans la ville, ainsi qu'à Douma, située au nord de Damas. Sur leur page Facebook, les ?jeunes de la révolution syrienne 2011? ont salué les morts tombés la veille lors de la ?Journée de la colère?. Au moins 62 personnes ont été tuées ce jour-là, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, dont plus de la moitié dans la ville assiégée, où ils devaient être enterrés dans l'après-midi. Plus de 500 personnes ont été tuées depuis le début de la contestation dans le pays le 15 mars.
Face à la violente répression du mouvement de contestation, les états-Unis et l'Union européenne ont décidé vendredi de prendre des sanctions contre la Syrie. Barack Obama a annoncé des mesures économiques contre plusieurs hauts responsables du régime, dont le frère cadet du président, Maher el-Assad. L'UE, de son c?té, a l'intention de décréter un embargo sur les armes. Samedi, le ministre fran?ais de la Défense, Gérard Longuet, a dit souhaiter que le président syrien ?tire les conséquences? des sanctions appliquées par la communauté internationale à la C?te d'Ivoire et la Libye.



see more rolex

没有评论:

发表评论

tag heuer montres

Rolex Daytona Montres

panerai montres